Une Leçon Importante Pour Les Étatistes au Canada

Quand nous entrons dans une conversation politique au Québec, la loi suprême dicte qu’il y a une limite des idéologies qui sont tolérées. D’habitude, chaque argument pour ou contre une politique spécifique se fonde sur un paradigme étatique. Pour ceux qui dirigent le récit, cela est tout à fait normal. Mais il y a des millions de Canadiens qui ne sont pas satisfaits avec le statu quo (ce qu’a inspiré le nom ‘Liberty In Exile’, mon podcast).

Heureusement, il y a certaines voix qui propagent et enseignent des leçons importantes, surtout dans le discours économique.

À Ottawa, cette voix se trouve avec québécois Maxime Bernier, député conservateur de Beauce. Ça fait quatre ans que je suis député Bernier et je peux dire sans effort qu’il est un des députés le plus informés dans le Parlement canadien. Ses discours sont souvent décorés avec des citations notables de Frédéric Bastiat, Friedrich Hayek ou Ludwig Von Mises. Il donne des explications simples en découvrant les politiques problématiques qui tuent la prospérité au Canada.

Voici sa leçon importante pour les étatistes au Canada:

Yaël Ossowski is a journalist, writer, and consumer advocate. His writings and interviews have appeared in newspapers, magazines, and online outlets across the world in multiple languages. He is the founder and editor of Devolution Review and deputy director at the Consumer Choice Center. He was previously a national investigative reporter at Watchdog.org. He has a Master’s Degree in Philosophy, Politics, Economics (PPE) from the CEVRO Institute in Prague, and a Bachelor's in Political Science from Concordia University, Montreal. He currently splits his time between Vienna, Austria and Charlotte, North Carolina.
Website https://yael.ca
Posts created 788

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top