Oui, j’élève ma fille en français

Oui, j’élève ma fille en français. Elle n’a pas pu visiter ma province natale, mais c’est quelque chose que je vise à changer dès que possible. Elle saura ce qu’il signifie le fait d’être québécoise. Même si je suis moi-même encore un étranger dans un autre pays qui ne parle pas ma langue (l’immigré à perpétuité), j’inculque en elle l’esprit québécois que ma mère m’a inspiré lors de notre déménagement en Caroline du Nord et les années qui suivaient : la survie, l’amour, la soif d’indépendance. Je l’ai toujours su que ma mère ait tout sacrifié pour ses enfants. Mais […]